Les dispositions légales sur l’exercice des charges publiques en République démocratique du Congo, interdisent l’exercice simultané d’un mandat législatif et au sein du gouvernement. C’est ainsi que tel que son prédécesseur S.E. Léonard She Okitundu, S.E. Alexis Thambwe Mwamba, qui assurait l’intérim au ministère des Affaires étrangères, a lui aussi choisi de siéger au Sénat.

C’est Franck Mwe di Malila, jusque-là ministre du Tourisme, qui assurera l’intérim en attendant la nomination d’un gouvernement.

S.E. Franck Malila au siège de l’ONU

Un ministère qui n’est pas étranger à ce routard de la politique et technocrate qui avait déjà occupé le poste de Vice-ministre à la coopération internationale et l’intégration régionale de décembre 2014 à décembre 2016.

Marié et père de trois enfants, il a évolué dans le monde des affaires avant de faire ses premiers pas en politique en qualité de conseiller privé du Directeur de cabinet du président de la République de 1993 à 1997.