Monsieur le Président, mes amis,

Je suis très heureux de vous rencontrer.

Tout d’abord, je voudrais exprimer mes condoléances pour la perte de vies humaines à la suite d’un accident de la circulation et d’un accident d’avion dans votre pays. Ce sont toujours des événements tragiques.

En ce qui concerne nos relations, je dois dire dès le départ que nous considérons la République démocratique du Congo, comme l’un de nos partenaires les plus prometteurs sur le continent africain. Son potentiel commercial et d’investissement est considérable. Nous savons que ce potentiel est lié à la richesse des ressources naturelles et aux capacités de votre peuple.

La coopération russo-congolaise est constructive et fondée sur le respect mutuel. Dès les premiers mois de votre indépendance, en 1960, l’Union soviétique a apporté une aide importante au gouvernement du Premier ministre Patrice Lumumba. C’est un combattant légendaire pour la libération des nations africaines du colonialisme. Il était bien connu dans ce pays et jouissait d’une popularité et d’un soutien énormes du peuple soviétique.

L’année prochaine, nous célébrerons le 60è anniversaire de nos relations diplomatiques. Néanmoins, notre réunion actuelle est le premier contact entre nos pays au plus haut niveau.

Monsieur le Président, je suis convaincu que votre visite en Russie contribuera à renforcer nos liens dans tous les domaines.

Notre commerce est encore faible en chiffres absolus, mais en 2018, il a augmenté de 45%. Nous voyons de bonnes perspectives dans l’extraction minière. Nous espérons que nos entreprises intéressées à travailler dans votre pays seront soutenues. Nous sommes prêts à travailler également dans d’autres domaines, tels que l’ingénierie des transports et l’infrastructure. J’espère que nous allons maintenant en parler plus en détail.

Je tiens à vous remercier d’être venu à Sochi aujourd’hui.